14 juillet 2010

Blog d'Anne Sinclair " Un drôle de Pays"

Voilà bien un sujet de première importance, un bout de fil qu’il faut, ou non, éviter de tirer de peur de détricoter les  confortables  convenus de l’école républicaine. Très à propos on cite ici François Furet, Mona Ozouf (à lire ou à relire) et St Just (Prouvez votre  Vertu ou entrez en prison) Ce à quoi je préfère Sade (Ouvrez les prisons ou prouvez votre Vertu)--- Et bé, comme on dit chez nous, y aurait pas beaucoup de gens en taule-- La Liberté au singulier exerce sur l’esprit  un incontestable pouvoir de fascination : «  La liberté ou la mort » disent les anarchistes, qui devraient tout de même s’étonner de rester quelques uns. Les Libertés au pluriel concernent surtout celles que l’Etat consent, plus ou moins, aux citoyens lesquels sont prêts à les ignorer toutes, pourvu qu’ils aient le droit de la libre expression. D’où l’intérêt de la leur donner largement. Ceci ne peut bien fonctionner que si chaque individu a conscience des limites du champ de la sienne, faute de quoi il empiète ou pollue celle des autres. Ce, d’autant plus, s’il est professionnel de la parole et qu’on y mêle l’esprit de lucre ou un besoin de banale controverse bien loin de l’art éristique de l’école de Mégare.

Posté par Anarchaste à 20:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Blog d'Anne Sinclair " Un drôle de Pays"

Nouveau commentaire