03 octobre 2010

Le Paradis au Luxembourg

Devant l’impôt il y a plusieurs sortes de citoyens :

Les pauvres et les malins  qui n’en payent pas.

Les cons qui en payent beaucoup.

Les riches qui en payent peu ou pas du tout.

Pour ce faire,  parmi les  moyens  mis  à leur disposition, il y a ce qu’il est convenu d’appeler « Les paradis fiscaux ».

C’est ainsi que, dès 1951,  le Luxembourg fut à la base de la création de la Communauté du Charbon et de l’Acier qui a été un prélude à la Communauté  Européenne mais aussi, à l’éradication de la Sidérurgie et à la désertification industrielle programmée de  notre Pays.

Pourquoi le Luxembourg ?  Minuscule Duché niché au carrefour de l’Europe ? La réponse est simple : il fallait, pour que le Capitalisme fonctionne,  un oasis fiscal propre à mettre à l’abri certains  grands capitaux ponctionnés dans l’économie nationale.

De fait, c’est le secret Bancaire, protégé pénalement, qui  explique pourquoi le petit Luxembourg, avec ses 150 Banques procure à chacun de ses habitants le  PiB le plus élevé du monde. Cela explique aussi que ce pays, dont la plus grande distance est de 82 km, soit le deuxième investisseur de capitaux dans le monde  après les Etats-Unis. Cela explique enfin pourquoi son Premier Ministre tient un rôle prépondérant au sein de l’Europe avec l’arrogance que l’on connait.

Cela les Socialistes le savent, Mme Aubry le sait et quand elle parle de supprimer le bouclier fiscal en ménageant le système Luxemburgien de l’Europe on imagine un plombier qui fermerait le robinet sans se préoccuper des fuites.

 

Posté par Anarchaste à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Paradis au Luxembourg

Nouveau commentaire