30 novembre 2010

S'ils le disent.......

 

.Excusez du peu……..Alain Minc : Diplômé de l’école Nationale supérieure des Mines,  Diplômé de l’Institut d’Etudes politiques de Paris,  Major de l’ENA….

 

                                      Nicolas Baverez : Normale Sup, Sciences Po, DEA d’histoire à la Sorbonne, agrégé  en Sciences sociales, Docteur ès lettres en Histoires du chômage, Enarque…

Si l’un et l’autre divergent sur  la situation de la France dans le contexte Européen, et la situation de l’Europe dans  le contexte Mondial, tous deux sont d’accord pour plébisciter le libéralisme économique Mondial  basé sur le Capitalisme Keynesien.

Ce point de vue est maintenant largement partagé par la plupart des leaders d’opinion, à droite comme à gauche, sauf quelques exceptions, lesquelles, pour n’en être pas moins marquantes,  restent minoritaires.

 

 Il semblerait  même, que l’opinion publique  soit de cet avis : Alors que le FMI est  l’acteur principal de plans de  sauvetages de Banques, ( lesquelles,  après avoir après avoir provoqué une crise Mondiale par l’obtention  de prêts inconséquents, induisent  maintenant  des  mesures  d’austérité qui touchent lourdement les classes les plus modestes), n’est-il pas  étonnant de  voir  les électeurs de gauche faire grimper  dans les sondages son Directeur Dominique Strauss- Kahn ?

 

 Soit : le Capitalisme Libéral  a  apporté un formidable développement de richesses.  Que ce soit richesse huppée quand  on hume  le parfum du cuir  Connolly dans les Bentley, richesses  prolétaires aux odeurs de plastic pour les voitures « low cost » issues des  bas salaires. (Lesquels  permettent justement aux actionnaires de rouler en Bentley).  De Monoprix ou de Vuitton la consommation à portée de tous ravit le peuple tout à une  allégresse, qu’elle assimile au bonheur,  dans les  bouchons de départs en vacances  à la neige ou au soleil.

Soit…..mais le capitalisme libéral boosté par le viagra du Keynisme  c’est aussi, et quoiqu’on en dise :

1)      Le pillage des ressources de la planète au-delà  du raisonnable.

2)      La pollution inconsidérée. 

3)      Le gaspillage élevé au rang de nécessité.

4)      Un déséquilibre croissant entre le rapport du travail et celui de l’argent.

5)      Un sentiment d’injustice grandissant entre les peuples et dans les classes sociales.

6)      La violation de « L’innocence du devenir »(1) en laissant aux générations futures  une situation dégradée par la pollution et les dettes.

 

Mais les Experts de ce Monde tablent au contraire sur une consommation  sans cesse plus élevée pour tirer la croissance, seule capable, par la vitesse, d’empêcher les flammes que nous avons au  derrière de venir nous lécher le cul.

Devant des telles compétences, devant une telle unanimité, devant une telle force symphonique, le bruit de ma pauvre guitare se perd dans les hourras  dédiés au veau d’or,  et pourtant……

 (1)    Michel Onfray.        

 

 

 

 

Posté par Anarchaste à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur S'ils le disent.......

Nouveau commentaire