07 février 2011

Conscience, conscience....

 

«  Conscience ! Conscience ! Instinct divin, immortelle et céleste voix ; guide assuré d’un être ignorant et borné, mais intelligent et libre ; juge infaillible du bien et du mal qui rend l’homme semblable à Dieu, c’est toi qui fait l’excellence de la nature et la moralité de ses actions ; sans toi je ne sens rien en moi qui m’élève au-dessus des bêtes, que le triste privilège de m’égarer d’erreurs en erreurs »  J.J Rousseau.

 Ô ironie, c’est au nom des Lumières que la Justice Républicaine a aboli la conscience  au profit de la Loi,  qui, du rang de la bête, rehausse l’assassin au statut  de l’Humain.

 

Pour les Magistrats, intouchables serviteurs de la Loi, (Cooptés par concours hors des principes démocratiques), toute manifestation de conscience individuelle, tout élan d’amour, tout symptôme de douleur, est considéré comme hérétique et dangereux pour autant qu’il sorte du cœur et non pas  de la conventionnelle  impassibilité des tribunaux.

 Alors, quand un Président de la République déroge à son devoir  d’insensibilité, les clignotants virent au rouge et avant même que les restes de Laëtitia aient pu être rassemblés, avant même que ceux qui l’aimaient  pussent  mettre sa dépouille en terre, voilà les Robes rouges et noires  qui se mettent en grève en poussant des cris d’orfraies.  A moins que la première utilité de la justice ne soit  de préserver l’innocence du  crime, la cruelle réalité force  à admettre que la machine judiciaire a merdé.  Au nom du Peuple et de  son droit de savoir, une enquête devrait être exigée afin de déceler  les fautes  commises, comment, pourquoi  et par qui. Sinon la justice restera ce qu’elle est : un instrument corporatiste, au-dessus du système démocratique, assis sur ses prébendes et nourri par  le crime.

 

 Triste  déchéance de la conscience humaine au nom de sa  Liberté.

 

 

 

 

 

Posté par Anarchaste à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Conscience, conscience....

Nouveau commentaire