11 mars 2011

Drapeau Noir.

 

Hors des meutes ; esseulés, ils errent,

Les Libertaires !

 

Qu’est ce qui ne marche pas dans leurs cervelles pâles ?

Pourquoi rester à part des doctrines idéales,

Qui font les peuples heureux de la bonne fortune,

D’être Rois un instant en jouissant des urnes ?

 

Qu’est ce qui leur fait tant détester les Pouvoirs ?

Qu’elle qu’en soit la forme on ne peut pas le voir,

Ils préfèrent  au collier qui assure  pitance,

Avoir la Liberté  qui leur creuse la panse.

 

Loin des meutes ; esseulés, ils errent,

Les Libertaires !

 

Certains comme Proudhon y voyaient un système,

Propre à sortir du trou ceux qui sont à la peine,

Moi je n’ai pas d’idées, pas plus que d’opinion,

A trouver, pour les gueux,  une vraie solution.

 

C’est dur d’être tout seul, mais même sans savoir,

Si le deal de  Reclus de « l’Ordre sans Pouvoir »,

Relève de l’espoir ou reste sans raison,

Je veux être avec eux dans la douce illusion.

 

Comme disait Ferré : ils sont peu mais existent,

Les Anarchistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Anarchaste à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Drapeau Noir.

Nouveau commentaire