19 décembre 2011

Justice: un Clan d'arrêts

Il n’y a guère de mot plus faux, plus indécent, parfois plus ignoble que celui de Justice.

 Peu importe : La République donne aux Juges  le droit exclusif d’ôter honneur et liberté aux Citoyens. A côté de ce pouvoir suprême et terrible,  celui des Politiques relève, en temps de Paix, du trivial et de la chamaillerie domestique.

C’est sans doute pour cette raison que si l’on confie volontiers au Peuple le soin de choisir ses Ediles on lui refuse tout net le droit  d’élire ses Juges. Probable que  la sagesse populaire n’est plus  acceptable  au-delà   du seuil  des cuisines.

Ceci étant personne ne s’émeut du fait que les Juges, cooptés par voie de concours, n’ont, en fait, aucune légitimité Démocratique, du moins, au sens du mot tel qu’il est défini dans la Constitution de 1958 : «Le Gouvernement du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple »

Mais, puisque ce système est approuvé par les Citoyens et qu’il semble leur  donner  entière satisfaction, je suggère que les Politiques soient recrutés de la même manière, sur Concours, ceci afin de hausser le niveau d’une gouvernance qui en a bien besoin.

 

 

 

Posté par Anarchaste à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Justice: un Clan d'arrêts

Nouveau commentaire