23 mars 2012

Assassin: le Héros des temps modernes

L’Assassin a succédé à Robin des Bois dans l’image du héros emblématique. Les foules sont, désormais, bien plus intéressées  par le crime que par la défense de la veuve et de l’orphelin. Aujourd’hui, la Société tout en se refusant  le droit à la peine de mort, en accorde volontiers l’excuse au tueur.

 Derrière des prétextes qui relèvent d’une auto proclamation humaniste, les faits font apparaître des réalités  autrement triviales.

Dans un Monde où l’Argent a pris le pouvoir, il est évident que la victime ne présente que très  peu d’intérêt alors que, bien au contraire, le criminel est source de grands profits.

Il n’est pas anodin de constater que le jeu de bonneteau qui fait passer de la victime au coupable la muscade de l’empathie, est manipulé par ceux qui  vivent de la délinquance et du crime.

Quand le prêche de l’humanisme est fait  par des avocats il y a, à l’évidence, conflit d’intérêts.

 Avec l’évolution démographique et les concentrations urbaines, le monde s’oriente vers  un modèle occidental où le désœuvrement  et la communication alimentent le moteur économique.  L’un nourrit la délinquance et l’autre l’exploite : c’est épatant !

 

Posté par Anarchaste à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Assassin: le Héros des temps modernes

Nouveau commentaire