12 juin 2012

Le Président et le Garçon de café....

 

Quel rapport entre François Hollande, Jean Paul Sartre et son célèbre «Garçon de Café» ?

 À ses gestes un peu trop vifs, à son ardeur à virevolter, à son entrain à servir, Sartre nous montre un garçon de café qui  joue à être «Garçon de Café»--- Négation de soi-même  spécifique de la manière d’être humaine---Les hommes ne sont pas ce qu’ils sont : «Il faut nous faire être ce que nous sommes» (1)

A ma connaissance, personne n’a demandé à François Hollande ce qu’il entendait par : «Je serai un Président normal»

Voulait-il dire que cette fonction, (dans une sorte de «normalité»),  se coulerait dans sa  propre  personnalité ou, au contraire, que son «en-soi» se prêterait  au rôle de  Président «normal»?

 François Hollande joue-t-il  à être  Président de la République ? 

Au vu de ses premières prestations, je dirai même qu’il le sur-joue : Diminuer son salaire, prendre ostensiblement le train au lieu de l’avion, la voiture plutôt que l’hélicoptère, voilà pour donner, au public, l’image du Chef d’Etat modeste. Et quand il emprunte jusqu’à la caricature au personnage de Mitterrand,  est-ce lui,  ce masque sévère, cette attitude compassée, ce parler haché et ces  «heeeu… »… compulsifs ?  Est-ce bien lui ? Est-ce bien sa vraie nature ironique et joviale du bon vivant petit et rond ?

 Pour autant, rien n’est perdu : Même si François Hollande joue le rôle de Président, la Politique est si près de la Comédie qu’il lui  suffira d’être un bon acteur.

 1) «l’Etre et le néant »

Posté par Anarchaste à 19:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Président et le Garçon de café....

Nouveau commentaire