27 février 2012

Un certain Abraham Lincoln...

« Il doit exister aussi une science de la société, absolue, rigoureuse, basée sur la nature de l'homme et de ses facultés, et sur leurs rapports, science qu'il ne faut pas inventer, mais découvrir.  (J. Proudhon)

 «Ni Dieu ni Maîtres»… Si Dieu existe, il se fait si discret que la Raison a beau jeu de faire accroire que la nature est le fruit du hasard, alors que, bien au contraire, les  Maîtres  sont si présents qu’il est impossible de les nier.

Alors les hommes ont inventé la Démocratie, leurre génial qui consiste à faire admettre aux  Peuples  que le simple fait de choisir leurs Seigneurs les hisse, eux-mêmes, jusqu’au  trône du Souverain.

«Le Gouvernement du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple » : c’est clair : selon la Constitution de 1958 ce ne sont ni M. Sarkozy, Hollande ou Bayrou,  mais bel et bien le Peuple qui se prélasse à l’Elysée.

 Les quelques  renégats clairsemés qui ne voient pas forcément  la démocratie avec les yeux de Chimène, comprennent  aisément qu’un Chef puisse  être élu par le Peuple, mais ils se demandent  par quel mystère  celui qui, bien que puissant, n’est qu’homme,  voit, d’un coup, tout un Peuple s’incarner en lui.  Magique entéléchie difficile à comprendre.

 «Le Gouvernement par le Peuple». En vérité la formule  d’Abraham Lincoln relève de l’imposture. «La Gouvernance par les élus du Peuple » serait une expression plus conforme à  la réalité.

 La réalité ? En voilà une bêtise !  puisque la Démocratie se fonde sur l’illusion.

 

Posté par Anarchaste à 09:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Un certain Abraham Lincoln...

Nouveau commentaire